Changer sa vie

par la pratique de la conscience - mingjue -

Pour en savoir plus
sur la retraite de mingjue gongfu

La retraite d'un an, cliquez ici

La retraite d'un mois, cliquez là

Je constate que profondément à l'intérieur la vie change, l'expérience du " moi " se transforme, la vie quotidienne est de plus en plus harmonieuse et joyeuse.

Je découvre l’Amour Universel, je croyais que j’étais une « handicapée de l’amour » car j’ai toujours eu des difficultés à le ressentir et à l’exprimer

J’intègre de plus en plus qu’un problème est simplement un blocage, une
fixation que je dois dépasser avec l’aide de Mingjue. Mes relations familiales changent.

Au mois de juillet 2020, la relation avec mon conjoint était devenue impossible. La tension,
l'hostilité étaient presque palpables, tellement denses. Je ne pensais qu'à une chose, partir, c'était
presque vital, une idée fixe. Tout était sujet à dispute, plus aucun atome crochu.


Le stage Mingjue a commencé au mois de septembre. Huit mois plus tard, nos relations sont
apaisées. Nous sommes toujours ensemble, nous avons traversé les confinements....
Aujourd'hui, nous pouvons de nouveau  communiquer, de nouveau échanger, avoir des points de vue
différents sans confrontation, dans le respect de l'autre. Nous pouvons même de nouveau rire
ensemble.

Je voudrais partager ce que je vis: Cela fait maintenant un an que j’ai rejoint la communauté du Zhineng QiGong et si je n’avais pas fait cette rencontre extraordinaire je pense que je serais peut-être très mal, en profonde dépression car je suis très sensible à tous les événements que nous vivons depuis un an à cause de ce virus.Très peu de temps après avoir commencé à participer aux séances de Zhineng QiGong tout a changé pour moi et surtout pour mon entourage. L’atmosphère de notre vie commune s’est complètement apaisée.Mon mari n’est plus sur la défensive. Je ne cherche plus à être dans mon bon droit !Quand surgit un moment d’agacement que pourrait vite dégénérer je le repère et tout de suite... et ça marche !!!  De même je suis très attentive à mes proches, mes voisins : je les mets dans mon champ de Qi et j’essaye d’envoyer des informations positives quand les informations négatives voire la colère surviennent. C’est formidable comme ça marche et c’est si simple !!! et je ne pourrai jamais assez remercier les professeurs de x’ian, le professeur Wei et Nicolas et aussi vous tous pour tout ce que vous avez rendu possible . Alors en ce jour de nos noces d’or merci merci merci ! Haola !!!"

Je souhaite partager ce qui s’est passé ce matin.
Ma maman qui a bientôt 90 ans, m’a dit qu’elle m’aimait. Nos rapports ont toujours été conflictuels depuis la mort de mon père il y a 64 ans. J’avais 2 ans et mon frère est né le lendemain de la mort de mon père. Beaucoup de blocages affectifs pour chacun qui  ont provoqué une rupture entre mon frère et moi et beaucoup de conflits familiaux. Ma mère a reconnu ma gentillesse alors que l’image qu’elle me renvoyait était que j’étais la méchante. Et cerise sur le gâteau mon mari, m’a pris dans ces bras ce qui m’a fait encore plus lâché tout le dan Tian moyen, le cou la colonne vertébrale au niveau des cervicales, se sont détendus, un soulagement extraordinaire. J’ai pu ressentir ce qu’était le Cœur ouvert…dont parle teacher WEI et toi.

J’attendais ce moment depuis longtemps et je pensais que ma mère partirait avant que cela se passe mais non, grâce à tout le champ d’amour cela s’est passé. MERCI . MERCI MERCI…

Ma dernière mission était dure et loin. Je faisais 150 km sur l’autoroute. D’habitude je stresse beaucoup sur l’autoroute.  Je pratiquais en conduisant. Cela me procurait de la force et de la concentration sur l’autoroute. J’étais beaucoup
moins angoissée et plus en confiance. Je sentais que le champ de qi me protégeait.

Je suis stupéfaite de voir à quel point et à quelle rapidité ma maman change. Elle, 80 ans stricte et sévère, s’était déjà transformée pendant que le Zhi Neng me transformait mais là, c’est comme un éblouissement. A plusieurs reprises cet hiver elle m’a prise dans ses bras et m’a dit qu’elle m’aimait. Et j’ai pu le lui dire aussi ! j’ai pu la serrer fort dans mes bras et depuis le fond de mon coeur lui dire « je t’aime ».
Je pense qu’elle était en attente de « quelque chose » et ce quelque chose je l’ai déclenché par ma pratique. En ouvrant mon cœur et ma conscience, elle s’épanouit.

Après 8 mois de Ming Jue Gong Fu, la vie change, la vie de famille est harmonieuse , la conscience s'éclaircie , les outils théoriques et pratiques deviennent plus efficaces, la nouvelle vie prend un sens précis, comme le Professeur Wei je veux devenir un ange pour soulager et ouvrir les cœurs c'est une intention légère qui fait du bien, je reste dans Ming Jue avec vous tous, nous sommes Un.

Pascale est une amie qui pratique avec moi. Elle très sensible et en souffre. Elle m'a demandé de dire que hier dans la journée lors d'une situation conflictuelle en groupe qui aurait du l'envahir, elle a pensé à s'aligner et dire ShenJi. Pour la première fois, elle a senti que, par elle même, elle arrivait à laisser dissiper sa douleur instantanément. Elle nous dit "Ca marche hao la"

Sans fixer sur le soin je constate que beaucoup de gens de mon entourage vont mieux. Par exemple j'ai rendu visite à ma mère de 95 ans un mois après son infection à la covid19, le premier jour son regard était éteint et elle m'a dit adieu en partant, le deuxième l'éclat des yeux était revenu, le troisième jour elle plaisantait sur la mort et la dégradation de son corps tout en disant qu'elle appréciait encore la vie. De mon coté j'ai juste envoyé l'information Hao la sans me prendre la tête sur le soin. 

La relation avec ma mère a toujours été difficile, (ma venue n'ayant pas été désirée). Elle a toujours
mis de la distance entre nous et n'a pas été une mère aimante car dit-elle, elle n'a pas "appris" à
aimer. Elle a fait le vide autour d'elle... Je lui en ai beaucoup voulu et de son comportement
autoritaire et humiliant. Et puis, j'ai rencontré le ZNQG.

J'ai commencé à comprendre, à écouter. Mais j'étais toujours dans le jugement et le sentiment
d'injustice. Cependant, le travail se faisait en profondeur. J'ai remplacé "ma mère" par "maman"dans mon téléphone portable. Puis le stage de Mingjue a commencé. À Noël, pour la première foisdepuis 40 ans, nous avons déjeuné ensemble, seules, le 25 décembre. Cela c'est très bien passé. Elle était très contente, à sa façon et m'a avouée ne pas m'avoir donné beaucoup de tendresse.
Au travers des enseignements du professeur Wei, je ne me fixe plus sur moi, moi, moi. Je
comprends sa souffrance et je vois combien elle est enfermée dans son cadre de référence

 

Au travail, une nouvelle patiente, 1ère séance, motif ? « Notre voisine vous a chaudement
recommandée alors je viens voir » !.... « Très bien, mais que puis je pour vous ? »....
Je ne sais pourquoi, c’est comme si elle voulait me tester. « Vous avez l’agrément ? » « Vous avez le
droit de piquer ? » « Vous avez du Monde ? » ....
« N » ..... en silence dans ma tête, sourire sur mon visage, paix dans mon cœur, et j’ai poursuivi l’examen avec un calme réel grâce à Mingjue. A un moment, quelque chose sans raison bouge, cette dame s’apaise, son visage s’éclaire, le ton change et le discours aussi. Elle est depuis adorable avec moi. Et le soin a pu se faire dans de bonnes conditions. Des expériences de ce genre se multiplient à mon grand plaisir.

Hao la !

Revenir à la retraite de mingjue gongfu

Pour un an, cliquez ici

Pour un mois, cliquez là